vidéos

Doit-on écouter le marché ou notre instinct?

Suivre le marché au lieu de tenter de l’éduquer

Lorsque vous inventez un nouveau produit selon ce que vous aimez et ce que vous pensez qui est bien, puis que vous tentez de le pousser aux consommateurs, vous dépenserez énormément d’argent pour les convaincre des vertus de votre produit.

À l’inverse, si votre remarquez des besoins non-comblés des consommateurs et que, par la suite, vous développez un produit qui répond à leurs besoins, vous aurez plus de chances de réussir.

Être victime de son succès

Parfois, certains produits connaissent du succès sur le marché, mais ce n’est pas nécessairement pour les raisons dont l’entrepreneur pensait. Par exemple, si vous développez une liqueur aux fraises et à la banane et que votre produit est acheté, il se pourrait que ce ne soit pas parce que les gens aiment votre recette, mais parce qu’ils sont tannés de boire les trois options de liqueurs disponibles et qu’ils sont à la recherche de variété.

Tester le marché pour bien le comprendre

L’une des façons populaires de valider l’intérêt du marché est d’organiser des groupes de discussion où vous rassemblerez 6 à 10 personnes pour leur poser des questions en profondeur. Vous pouvez également procéder à des entrevues en profondeur, où vous passerez près d’une heure à question chaque participant de façon individuelle.

Les dangers des groupes de discussions

Pendant les groupes de discussions, les consommateurs ne sont pas dans une offre réelle, mais bien dans une offre hypothétique. Vous devez garder en tête que les consommateurs n’agissent pas de la même façon que lorsqu’ils sont en magasin et qu’ils achètent pour leur ménage.

L’exemple d’un échec dû à un groupe de discussions

Il y a quelques années, une compagnie asiatique développait une radio avec un design éclaté. Elle a organisé des groupes de discussions où l’une des questions demandées étaient la couleur préférée entre le rouge, le jaune serin et le noir pour le produit. Tous les groupes de discussions ont mentionné la couleur jaune serin. L’entreprise a alors développé le produit en jaune. Une fois sur le marché, le produit ne se vendait pas. Afin de simplifier la production, l’entreprise a produit des versions noires. Celles-ci se sont vendues très rapidement. Bref, au sein des groupes de discussions, comme les gens étaient dans l’offre hypothétique de la compagnie asiatique, ils ont mentionné qu’ils aimaient le jaune et qu’ils le trouvaient très beau. Or, au fond d’eux, ils le trouvaient effectivement beau, mais ne pensaient pas réellement l’acheter pour eux.

La meilleure façon de réellement tester votre produit est de développer une offre pour laquelle les consommateurs paieront.

Vous aimerez aussi : Quelle est la distinction entre une opportunité et une diversion?

Partager :

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter

Rejoignez notre communauté sans frais pour en avoir plus

Accès aux parcours d'apprentissage

Filtrez le contenu et marquez vos favoris

Accès à des guides d'aide et conseils

Continuez votre lecture

Merci à nos partenaires

Êtes-vous inscrit•e à la soirée du 7 juillet?

Inscrivez-vous rapidement en remplissant le formulaire ou cliquez ici pour en savoir plus