Ralentissement en vue…

Depuis près de 20 ans, la Duke University et l’École de management de Grenoble mesurent le climat des affaires chaque trimestre à travers le monde.

Par climat des affaires, on entend l’optimisme relatif des entrepreneurs par rapport à la croissance de l’économie et de leur compagnie. L’enquête sonde plus d’un millier de sociétés de différents secteurs et de différentes tailles pour dresser un portrait d’ensemble.

Il semblerait que la plupart des entrepreneurs américains prévoient une récession. La question, c’est de savoir quand.

Certains croient que l’élection présidentielle fait planer des incertitudes qui pourraient freiner les investissements et provoquer un ralentissement en 2020. D’autres s’attendent à voir poindre cet essoufflement plus tard, vers 2021.

Résultat : 56 % des entreprises américaines se prépareraient à faire face aux contrecoups de ce ralentissement économique. Pour ce faire, elles retiennent leurs investissements, remboursent leurs dettes, améliorent leur contrôle des coûts et favorisent une plus grande détention de liquidité.

Ce n’est pas tellement mieux en Europe, en Asie ou en Afrique. Tout le monde s’attend à ce qu’après des années de croissance, on vive un peu de décroissance à moyen terme.

Paradoxalement, l’optimisme est au rendez-vous en ce début d’année. Le climat d’affaires serait même plus favorable au premier trimestre 2020 qu’au quatrième trimestre de 2019…

Personne n’a de boule de cristal pour savoir ce qui se passera exactement. Le défi sera de trouver le bon équilibre entre une stratégie pour profiter de la croissance et ne pas perdre de terrain face à ses concurrents tout en ayant l’œil sur les signes précurseurs d’un ralentissement important.

Et vous, comment anticipez-vous les prochaines années ? Comment vous préparez-vous ? 

Lire l’article en lien : Climat des affaires : les entreprises se préparent au ralentissement

Merci à nos partenaires

Êtes-vous inscrit•e à la soirée du 7 juillet?

Inscrivez-vous rapidement en remplissant le formulaire ou cliquez ici pour en savoir plus