Trucs et conseils

Le big data, on en fait quoi ?

Les mégadonnées, la traduction de big data, font beaucoup de bruit. Il y a une raison à cela : elles représentent un nouvel outil dans la trousse des décideurs. Bien utilisées, elles permettent de mieux comprendre et résoudre différentes problématiques. Encore faut-il bien saisir leur potentiel et ce que leur utilisation implique.

Les mégadonnées, c’est quoi ?

Comme le nom l’indique, ce sont de grandes quantités d’informations que l’on collecte. Celles-ci peuvent être alors croisées par des systèmes performants, voire des intelligences artificielles.

Lorsqu’elles sont bien utilisées, elles permettent d’avoir un éclairage précis sur certaines problématiques, d’en décortiquer les éléments et d’en révéler les structures (patterns). Cette perspective permet des prises de décisions plus ciblées et une meilleure mitigation des risques.

Pour en profiter pleinement, il faut maximiser les quatre « V » des mégadonnées.

  1. Volume : plus votre échantillon est grand, plus les résultats seront fiables. C’est le même principe qu’avec les sondages.
  2. Variété : les données peuvent venir d’une multitude de sources (réseaux sociaux, site Web, objet connecté, etc.). L’avantage, c’est que cela vous permet de mieux comprendre une problématique dans son ensemble. L’ennui, c’est qu’il faut gérer leurs formats et les trier de manière à ce qu’elles soient pertinentes.
  3. Vitesse (Vélocité) : La vélocité, c’est la fréquence des mises à jour. Des informations rafraîchies toutes les 15 minutes vous donneront des indices plus précis que celles qui sont renouvelées tous les ans. La vitesse de traitement est aussi importante. Ce peut être génial d’avoir des pétaoctets de données sur vos clients, mais il faut avoir la puissance de calcul pour en faire l’analyse dans un délai raisonnable.
  4. Véracité : si on met de la viande avariée dans la meilleure machine à saucisse, la qualité de l’aliment sera médiocre. C’est la même chose avec les mégadonnées. Il faut s’assurer que les informations collectées sont fiables et qu’elles présentent le moins de biais possible.

Par où commencer ?

Au premier abord, tout cela peut sembler bien compliqué. Et monter un système de collecte, d’analyse et de rapport peut coûter cher. Pas de panique ! Vous pouvez débuter petit et grandir par la suite.

Étape 1 : Collectez les données

Il y a de fortes chances que vous collectez déjà des données sur vos clients. Elles sont de nature financière (votre flux de trésorerie dans le temps), marketing (les fréquentations de votre site Web, taux d’ouverture de vos infolettres) ou de ressources humaines (votre taux de roulement, l’absentéisme, etc.).

Au départ, faites le tour de votre entreprise et comprenez ce que vous avez en mains.

Étape 2 : Définissez l’objectif

À partir de ce que vous avez, quelles problématiques pourriez-vous attaquer ? Une bonne pratique est de se pencher sur ce qui peut apporter une valeur supplémentaire à vos clients ou qui vous aide à améliorer vos marges.

Par exemple, vous pourriez désirer réduire le temps que vos clients passent au téléphone pour prendre rendez-vous. Vous pourriez aussi vouloir mieux prévoir vos stocks pour éviter d’attendre après votre fournisseur pour servir vos gens.

Étape 3 : Classez vos données

Vous avez des informations, vous avez une problématique. Maintenant, il s’agit de les faire se rencontrer. Identifiez les données qui sont utiles pour vous aider et créez un processus de collecte.

N’oubliez pas de vous assurer que vos données sont bonnes et qu’elles ne présentent pas un biais. Trouvez aussi une manière de les enregistrer. Au départ, une simple feuille de calcul peut fonctionner, mais au fur et à mesure que vous accumulerez des renseignements, vous aurez avantage à investir dans un système plus élaboré et automatisé.

Étape 4 : Analysez

Maintenant que votre système est en place, utilisez vos données pour prendre vos décisions d’affaires. Si elles sont véridiques, les informations que vous collectez sont de meilleurs guides que votre intuition (même si celle-ci a toujours sa place) pour votre entreprise.

Octroyez-vous la chance de tester les eaux en commençant doucement. Si vous souhaitez grossir par la suite, magasinez un système de collecte fiable et sécuritaire, ainsi que différentes plateformes de calculs et de rapports. Il peut être sage de vous adresser à des professionnels, voire de monter votre propre équipe si ces analyses augmentent vos profits.

Partager :

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter

Rejoignez notre communauté sans frais pour en avoir plus

Accès aux parcours d'apprentissage

Filtrez le contenu et marquez vos favoris

Accès à des guides d'aide et conseils

Continuez votre lecture

Merci à nos partenaires