Trucs et conseils

Flexipreneur.e.s : de vrai.e.s entrepreneur.e.s !

Saviez-vous qu’environ 80 % des nouvelles entreprises sont lancées par des flexipreneur•e•s? Ce sont des personnes qui décident de démarrer leur compagnie à temps partiel, souvent en gardant leur emploi ou en ayant d’autres obligations (familiale, par exemple). 

Auparavant, on en parlait comme un « sideline » ou une jobine, mais aujourd’hui, ce type d’entrepreneuriat gagne ses lettres de noblesse. 

le flexipreneuriat

Il y a quelques années, la Société d’aide au développement des communautés de Shawinigan a voulu enquêter sur le flexipreneuriat. C’est que, selon le Global Entrepreneurship Report, en 2021, c’était la méthode privilégiée par 82,7 % des femmes et 80,5 % des hommes qui se lançait en affaires. Autrement dit, il est essentiel à la création de richesse.

C’est d’autant plus vrai qu’aujourd’hui, il existe plusieurs outils et modèles d’affaires qui simplifient ce genre d’entrepreneuriat. Le plus évident est celui de la vente en ligne. Certaines compagnies proposent de gérer la production, l’entreposage et la livraison de produits, ce qui permet à des entrepreneur•e*s de se concentrer exclusivement sur la mise en marché. Les sites regroupant des piges, les réseaux sociaux et la facilité de créer des plateformes web personnalisées favorisent tous cette transition. 

Les avantages d’être flexipreneur•e

En combinant une entreprise avec un emploi ou des obligations familiales, les flexipreneur•e•s tirent plusieurs avantages de ce mode de vie hybride.

Plus de flexibilité d’horaire

Par exemple, pour une personne voulant s’occuper de jeunes enfants, une compagnie à temps partiel permet de mieux conjuguer le travail et la famille.

Une meilleure sécurité financière

Pour celles et ceux qui gardent un emploi en même temps qu’ils lancent leur entreprise, la pression financière peut s’avérer moins importante.

Une longue étude de marché

Cette pression amenuisée ouvre la possibilité de prendre son temps afin de trouver le bon filon. Une fois celui-ci découvert, certain•e•s feront la transition pour devenir entrepreneur•e•s à temps plein alors que d’autres privilégieront leur qualité de vie.

Une croissance plus lente

Certaines compagnies, comme celles spécialisées en arts, en métiers d’arts ou en projets engagés (social, environnementaliste, etc.) peuvent avoir des modèles d’affaires qui, par leur nature, sont moins rentables. Le flexipreneuriat peut permettre à ce type d’entreprise d’avoir l’espace nécessaire pour prendre son envol.

Les inconvénients du flexipreneuriat

Le principal danger est le surmenage. En effet, plusieurs voudront garder leur emploi à temps plein en plus de s’ajouter une nouvelle entreprise sur les épaules. Et comme se lancer en affaires est chronophage, cela signifie travailler les soirs et les fins de semaine. C’est possible de le faire quelques semaines, mais si cela devient votre normalité, vous risquez de frapper un mur. 

Ce genre d’entreprise n’est pas toujours prise au sérieux et il pouvait être compliqué de trouver du financement. L’aide gouvernementale est souvent dirigée vers des modèles plus classiques et il peut être difficile de faire lever son projet de terre lorsqu’on n’a pas l’intention de s’y consacrer pleinement. Or, ces barrières sont de moins en moins importantes. Les institutions reconnaissent mieux que cette manière de se lancer en affaires est précieuse à l’activité économique et les programmes s’ajustent en conséquence. 

 

Les flexipreneur•e•s sont des entrepreneur•e•s à part entière : ne vous laissez pas dire le contraire! Que votre objectif soit que vos affaires vous permettent d’en vivre à temps plein ou non, ce type d’entreprise s’avère tout aussi valable qu’une autre. Comme quoi se lancer en affaires peut prendre bien des visages.

 

Vous souhaitez poursuivre cette réflexion? Voici quelques sources qui nous ont inspirés :

Qu’est-ce que le « flexipreneuriat », un modèle d’affaires qui prend de l’ampleur?, Radio-Canada Ohdio.

La montée du «flexipreneuriat», Les affaires. 

Êtes-vous flexipreneur ? Le flexipreneuriat démystifié, SADC Pierre-de Saurel. 

Partager :

Rejoignez notre communauté sans frais pour en avoir plus

Accès aux parcours d'apprentissage

Filtrez le contenu et marquez vos favoris

Accès à des guides d'aide et conseils

Continuez votre lecture