vidéos

Christine Chénard a co-fondé Happy Yak à l’âge de 50 ans

Christine Chénard, co-fondatrice et directrice générale de la compagnie Happy Yak nous transmet sa passion pour la nutrition en plein air. Happy Yak produit et distribue des mets lyophilisés à réhydrater pour les gens actifs ou en déplacement. L’entreprise propose des mets gastronomiques et pratiques, qui allient bon goût, valeur nutritionnelle et facilité de préparation. Les repas sont faciles à entreposer et à préparer. Il suffit d’ouvrir le sachet, d’y ajouter de l’eau bouillante comme indiqué, de bien mélanger, de sceller, d’attendre le temps indiqué et de déguster.

Le parcours de l’entrepreneur

Après avoir complété ses études en nutrition, Christine Chénard a travaillé pendant plusieurs années au sein de l’organisation spécialisée en recherche dans le milieu agroalimentaire Cintech où elle a développé son expertise pour développer des recettes, mais également ses réflexes entrepreneuriaux tels que la compréhension des lois de différents marchés et l’adaptation de son produit répondre aux différents marchés. Elle a ensuite enseigné à des programmes d’études supérieurs avant de faire le saut dans le milieu entrepreneurial.

La lyophiolisation

Le processus de lyophilisation permet de conserver jusqu’à 98 % de la valeur nutritionnelle initiale de l’ingrédient. Ce procédé consiste en la dessiccation d’un produit préalablement congelé, par la sublimation. De façon plus concrète, il s’agit de sécher à froid des aliments.

Une ambition de croissance inspirante

Le BHAG (Big Hairy Audacious Goal) des entrepreneurs est de produire un repas par habitant de notre planète. Christine et son partenaire d’affaires ont élaboré un thermomètre avec lequel ils suivent l’avancement de leur entreprise vers l’atteinte de ce grand rêve.

Préparer la relève

Bien que les co-fondateurs soient activement impliqués au sein de leur entreprise, ils ont réfléchi à leur plan de relève. Ces deux entrepreneurs aimeraient voir des employés de Happy Yak prendre les règnes du projet lorsqu’ils seront tous deux retraités.

Le futur de Happy Yak

L’entreprise connait une croissance intéressante, notamment depuis son passage au sein d’un incubateur-accélérateur en 2017. Elle a pour objectif de doubler ses ventes à chaque année. Happy Yak a envoyé ses premières palettes vers les États-Unis et attend impatiemment la réponse des consommateurs. Bon nombre d’efforts seront déployés pour continuer à développer le marché de nos voisins du sud avant de répondre aux besoins criants de d’autres marchés.

Partager :

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter

Rejoignez notre communauté sans frais pour en avoir plus

Accès aux parcours d'apprentissage

Filtrez le contenu et marquez vos favoris

Accès à des guides d'aide et conseils

Continuez votre lecture

Trucs et Conseils

Vendre son entreprise (et préparer sa retraite)

Pour plusieurs entrepreneurs, la valeur de leur entreprise représente une bonne partie des fonds sur lesquels compter lors de leur retraite. En même temps, cette vente peut s’avérer une transaction émotive. Il faut donc bien la préparer afin d’en tirer le plus de satisfaction possible. La vente d’une entreprise est une tâche complexe qui demande du temps…

En voir plus »
Vidéo

Grande discussion – Serge Beauchemin

On pose toutes les questions que vous voulez à Serge Beauchemin! C’est à son tour d’être l’invité de nos grandes discussions pour entrepreneur•es. On consacrera un peu de temps pour lui poser les questions qu’on a toujours voulu lui poser par rapport à son parcours professionnel. Et ensuite ce sera VOS questions.

En voir plus »

Merci à nos partenaires

Évènements

Mer 28

Grande discussion avec Geneviève Everell

avril 28 @ 7:30 pm - 8:30 pm
Mai 05