vidéos

Découverte pour entrepreneur•es – Sabrina Hémond – La réalité d’un•e entrepreneur•e

Anthony discute avec Sabrina Hémond, présidente et fondatrice de la compagnie Hot Poc. Créative et ambitieuse, Sabrina se donne la chance d’introduire le monde à des solutions chauffantes écologiques pour permettre à tous d’accomplir leurs tâches au froid.

Cette discussion a pour but de prendre connaissance de la réalité de cette entrepreneure et de son expérience en lancement d’entreprise.

Sabrina a mis sur pied une première entreprise alors qu’elle était encore une étudiante universitaire. Elle l’a finalement délaissé pour se concentrer sur elle-même et partir à l’aventure.

Lors d’un de ces voyages, elle a remarqué un problème : son téléphone cellulaire ne soutient pas les froids extrêmes et s’éteint durant ces activités extérieures. Elle a remarqué qu’elle n’était pas la seule à vivre cette situation.

Sabrina a donc recherché et testé plusieurs produits permettant de garder son cellulaire au chaud. Elle a consulté la population et les touristes de Banff, en Colombie-Britannique, pour connaître leurs opinions sur les différents produits.

L’étude de marché était plutôt déstabilisante pour Sabrina puisqu’elle devait aborder les gens dans leur quotidien. Cependant, il s’agit de la partie la plus importante et la plus riche dans le développement de son entreprise.

Si vous envisagez une telle méthode, elle recommande de trouver quelqu’un pour vous accompagner. De plus, garder les participants impliqués dans le développement. Que ce soit en leur offrant une compensation, comme une carte-cadeau ou des échantillons, ou à l’aide de courriel de suivi offrant un code promotionnel.

Pour bien élaborer ses produits, Sabrina posait les questions suivantes quant aux articles qu’elle s’était procuré : quels sont les avantages ? Quels sont les inconvénients ? Achèteriez-vous ce produit ? Combien seriez-vous prêt à débourser pour cet article ?

Elle a débuté la mise sur pied de son entreprise tout en conservant son emploi à temps plein auprès d’alias entrepreneure. Elle a donc développé son image de marque ainsi que les illustrations avant son lancement. En fait, c’est à la suite d’évaluations et à des conseils d’amis qu’elle s’est mise à développer davantage son premier produit et à lancer son entreprise.

Sabrina a lancé Hot Poc entière en ligne en investissant 15 000 dollars ainsi qu’en achetant 5000 unités de chauffe-main réutilisable. Il s’agissait d’un grand risque vu l’incertitude de sa réussite, mais cela demandait peu d’obligation et peu de temps de préparation.  

Par la suite, elle a créé un site Web Shopify en seulement trois heures. Sans grandes connaissances informatiques, elle a suivi les instructions de la plateforme pour monter sa boutique en ligne. Une séance photo avec des amis lui a aussi permis de capter les images pour son site Web.

Sabrina a tout implanté sur son site Web, elle a donc dû gérer les erreurs dans le système de paiement elle-même !

Pour économiser sur l’envoi de chaque commande, elle utilisait ClickShip. Il s’agit d’un outil lié au compte Shopify qui détermine quel transporteur est le plus économique.

Son succès fut si grand qu’elle travaillait à envoyer des commandes jours et nuits ! Toutes personnes désirant lui apporter son aide l’aidaient alors dans cette tâche.

Sabrina a misé sur le Web et les réseaux sociaux pour faire la promotion de Hot Poc. Sur les réseaux sociaux, elle conseille de créer des contenus qui offrent un avantage à celles et ceux qui les partagent. Ainsi, que ces personnes en retirent quelque chose.

Elle s’est d’abord fait connaître sur Facebook à l’aide d’une vidéo promotionnelle captée avec son téléphone cellulaire, directement dans son garage. Nul besoin de dépenser des fortunes pour qu’une promotion attire l’attention.

Les valeurs de l’entreprise, soit le plein air et la sensibilité à l’environnement, ont rendu son entreprise intéressante aux yeux des médias. Il était donc simple de transformer le lancement en une nouvelle médiatique. Par la suite, elle a contacté des personnalités publiques afin de leur offrir des produits gratuitement et l’occasion d’être les premieres à partager la nouvelle. Puis, elle a pris contact avec les journaux locaux, ce qui a résulté par un article dans le journal de Sherbrooke, La Tribune. Cela a créé un effet boule de neige.  

En faisant évoluer son entreprise, Sabrina a remarqué que ClickShip était beaucoup trop chaotique : ShipStation est l’outil qui lui en offre davantage actuellement. Sans compter qu’elle a dû migrer son site Web Shopify vers WooCommerce, un plug-in de WordPress. Ce changement de système lui a permis une économie de 10 % sur les coûts.

Pour en apprendre davantage sur Shopify et les autres CMS, on vous recommande les podcasts avec Maude Lavoie et Patricia Filiatrault !

Voici quelques-uns des prochains défis pour Sabrina et Hot Poc :

  La distribution des produits chez des détaillants pour obtenir une plus grande visibilité physique.

  L’élaboration d’une équipe puisqu’elle assurait l’entièreté des tâches.

  Le développement de nouveaux produits.

  L’amélioration de ses produits déjà existants.

  Tester les marchés internationaux sur le Web.

Finalement, elle conseille à tous de se créer une liste de problèmes et de solutions. Peut-être que celle-ci vous permettra de trouver une idée d’affaires ingénieuse !

La discussion sera mise en podcast et disponible sur Spotify, Apple podcast et plus. Vous aimez notre contenu? Abonnez-vous à notre infolettre : https://aliasentrepreneur.com/augmenter-ses-competences-de-gestion/

De plus, les discussions sont disponibles sur le site d’alias entrepreneur•e, YouTube, LinkedIn et la page Facebook d’alias entrepreneur•e.

Merci à nos commanditaires :

Partager :

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter

Rejoignez notre communauté sans frais pour en avoir plus

Accès aux parcours d'apprentissage

Filtrez le contenu et marquez vos favoris

Accès à des guides d'aide et conseils

Continuez votre lecture

Conquête du monde
Trucs et Conseils

Se lancer à la conquête du monde

Une entreprise peut très bien réussir ici, mais à un moment, si elle veut poursuivre sa croissance et demeurer compétitive, elle n’aura pas le choix de considérer exporter ses activités à l’international.

En voir plus »

Merci à nos partenaires