Podcast

#28 – GDE – Bastien Poulain, 1642

Disponible sur :

Délaisser son premier produit et repositionner son entreprise

 

Bastien Poulain, fondateur de l’entreprise 1642, a longtemps rêvé de se lancer en affaires, mais il était loin de se douter que ce projet verrait le jour en terre étrangère, ici au Québec. Tout a commencé alors qu’il était de passage au Québec afin d’enrichir ses expériences de travail à l’international dans le domaine de l’hôtellerie.

L’entrepreneur français avait en tête d’acquérir un hôtel et d’en faire la gestion. Or, c’est entre deux bouchées de poutine et en compagnie de ses amis, qu’il fut déçu de constater l’offre limitée des boissons gazeuses dans un restaurant montréalais. Après quelques recherches, Bastien Poulain a réalisé que l’offre se limitait effectivement aux offres des géants mondiaux et qu’il y avait un grand potentiel de marché.

Repositionner son entreprise

En 2015, l’entreprise a lancé son premier produit, le 1642 Cola. Cette boisson gazeuse à saveur d’érable se situait sur le marché des boisson gazeuses. L’équipe de Bastien Poulain a dû procéder à une réorientation stratégique. 1642 s’est repositionnée vers le marché des cocktails et des mocktails en offrant des produits simples d’utilisation, fabriqués localement. Les mixeurs et les tonics constituent des boissons pétillantes qui se jumèlent aux alcools forts pour créer d’excellents cocktails. L’entreprise a maintenant pour vision de devenir la marque leader en Amérique du Nord, et ce, pour les mixeurs premium.

Délaisser son premier produit

Après cinq années en affaires, Bastien Poulain et son équipe ont décidé de retirer de leur offre de produits, le produit qui les a mis au monde, le 1642 Cola. Le fondateur de l’entreprise le témoigne, il s’agit d’une décision émotionnellement difficile, mais stratégiquement satisfaisante.

Trouver une recette gagnante

Dans le domaine alimentaire, élaborer une bonne recette peut facilement prendre 9 à 12 mois. Lorsque nous trouvons une recette gagnante, aimée et achetée par nos clients, nous ne devons pas nous disperser et surtout éviter de modifier sa recette pour diminuer quelques peu ses coûts.

Exporter au Canada anglais ou en France?

Il n’y a pas de réponse magique, cela dépend évidemment du type de produits. Pour 1642, l’aspect de fabrication locale, fait ici au Québec, s’applique également à l’aspect de fabrication locale, fait ici au Canada. Dans ce cas, la stratégie consiste à exporter au Canada anglais et de miser sur la fierté de consommer canadien. Dans d’autres situations, les stratégies seront évidemment différentes.  

La recommandation de l’entrepreneur

Bastien Poulain recommande le livre Start With Why de Simon Sinek. 

Suivre alias entrepreneur•e

Suivre Serge Beauchemin

Partager :

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter

Il nous fera plaisir de lire vos commentaires.

Rejoignez notre communauté sans frais pour en avoir plus

Accès aux parcours d'apprentissage

Filtrez le contenu et marquez vos favoris

Accès à plus de 30 guides d'aide

Continuez votre lecture

Vidéo

Qu’est-ce que ça implique d’être nommée CEO d’une entreprise?

Il est très important pour un entrepreneur d’être conscient, objectif et franc par rapport à sa propre position, à ses compétences et à son capital du bonheur. L’entrepreneur doit prendre les décisions qui s’imposent pour son bien être personnel et pour le bien être de son entreprise. Plusieurs entrepreneurs ont réussi à mener leur entreprise au prochain niveau en embauchant un directeur général.

En voir plus »
Trucs et Conseils

Qu’est-ce qu’une bonne dette?

Les dettes. Peu d’entrepreneurs se vantent d’en avoir. Certains vont jusqu’à en faire une fixation : ils cherchent à éviter d’en contracter à tout prix. Souvent avec raison : un endettement mal géré peut s’avérer une faille importante pour une compagnie et pourrait la mener à la faillite. Pourtant, cela demeure un moyen efficace de financer sa société et peut même être une bonne chose.

En voir plus »
Vidéo

Les anges financiers : une solution de financement

Michel Lozeau et Serge Beauchemin, deux anges financiers actifs au sein du réseau d’Anges Québec, démystifient le financement auprès d’anges financiers. Pour qu’un projet soit intéressant pour un ange financier, il doit comprendre les 3 éléments suivants : Il y a un problème réel et de grande taille à régler dans la société; l’entrepreneur offre une solution qui répond à ce problème et finalement, il y a un potentiel de faire de l’argent avec ce projet.

En voir plus »