Trucs et conseils

Se concentrer sur ce qu’on fait de mieux

En 2008, DHL Express, le service de courrier international, n’allait vraiment pas bien. Cette année-là, elle a subi des pertes de 3 milliards de dollars. Dix ans plus tard, l’entreprise affichait un bénéfice avant intérêt et impôt de deux milliards de dollars.

Comment est-ce possible ? C’est ce que nous explique Ken Allen, l’ancien PDG de la boîte. L’article est assez long, mais il en vaut la peine. De cette lecture, je retiens trois grandes leçons.

La première, c’est qu’il ne faut pas perdre de vue ce dans quoi on excelle. C’est là qu’on peut vraiment se démarquer et faire du profit. On peut être tenté d’étendre nos activités ailleurs, même dans des domaines qui semblent proches du nôtre, mais il faut être prudent et ne jamais oublier qu’elle est notre expertise.

La seconde, c’est qu’il faut savoir communiquer. Pour corriger la situation, l’entreprise devait effectuer un virage majeur. La direction n’a pas envoyé des courriels ou des présentations PowerPoint pour rallier ses 88 000 employés. Non, ils ont cherché à toucher les gens, à parler à leurs émotions. Ainsi, leur message a marqué les esprits et a été compris.

La dernière, c’est qu’il faut pousser pour créer une culture qui fera en sorte de générer des clients loyaux. DHL Express a investi pour former son personnel afin qu’il donne le meilleur service possible.

Et ç’a payé.

Lire l’article en lien : The Former CEO of DHL Express on Leading the Company Through an Existential Crisis

Partager :

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter

Rejoignez notre communauté sans frais pour en avoir plus

Accès aux parcours d'apprentissage

Filtrez le contenu et marquez vos favoris

Accès à des guides d'aide et conseils

Continuez votre lecture

Merci à nos partenaires

Êtes-vous inscrit•e à la soirée du 7 juillet?

Inscrivez-vous rapidement en remplissant le formulaire ou cliquez ici pour en savoir plus