Trucs et conseils

Recherche et développement, comment se qualifier pour des subventions?

Les entreprises canadiennes sont souvent moins productives que leurs contreparties à l’international, particulièrement aux États-Unis. Pour combler ce déficit, une solution se trouve dans la recherche et le développement (R et D). En dénichant de nouvelles technologies pour concevoir des produits ou améliorer leurs processus, les compagnies d’ici peuvent aplanir le champ de bataille.

Les paliers fédéral et provincial le savent. Aussi ont-ils créé une panoplie de programmes pour faciliter l’innovation en entreprise. Voici quelques notions à maîtriser si vous souhaitez en profiter.

Recherche et développement, comment se qualifier pour des subventions?

Qu’est-ce que la R et D pour les gouvernements?

Les gouvernements ne souhaitent généralement pas financer une percée qui aurait un effet marginal. Lorsque l’on parle d’innovation, on parle d’une avancée significative dans les connaissances scientifiques ou la technologie. Les projets présentant un produit ou un nouveau procédé permettant d’obtenir un avantage déterminant sur ses compétiteurs trouveront plus facilement grâce aux yeux des fonctionnaires.

Les programmes demandent aussi que le processus de recherche et développement suive une méthode scientifique. La démarche doit donc s’effectuer par voie d’expérimentation ou d’analyse rigoureuse, partant d’une hypothèse jusqu’à une conclusion.

Enfin, certains organismes exigent qu’il y ait une notion de risque lié au projet. Autrement dit, si vous avez trouvé une innovation facile à développer qui rapportera à coup sûr, ces programmes ne sont peut-être pas la bonne façon de la financer. 

Les programmes accessibles

Les gouvernements du Canada et des différentes provinces ont tous une panoplie de programmes pour soutenir l’innovation. Innovation Canada a créé un bel outil en ligne pour les rassembler en un coup d’œil ici.

On les divise en plusieurs catégories : 

  • Les subventions : ce sont des aides directes qui couvrent une partie des coûts d’un projet.
  • Les crédits d’impôt : ce sont des crédits (oscillant généralement entre 35 % et 15 %) ou des déductions sur les revenus.
  • Les subventions salariales et pour stagiaires : il existe plusieurs programmes pour vous permettre d’engager des professionnels immigrants ou des étudiants pour faire des stages de recherche. Ces subventions garantissent un pourcentage de leurs rémunérations. De la matière grise à bon prix.
  • Le soutien aux partenariats et aux collaborations : vous pourriez vouloir vous allier à un chercheur d’une université ou à une autre entreprise pour mener votre projet. 

Le site d’Innovation Canada vous donne aussi accès à un réseau d’experts et d’institutions de recherche avec qui faire affaire.

Quels projets sont admissibles?

Comme indiqué précédemment, l’aspect expérimental et scientifique est important. Oubliez donc les études de marché, la prospection, le contrôle de qualité ou la modification esthétique. 

Les programmes financent principalement :

  • La recherche pure : un cas où l’on fait avancer l’état du savoir scientifique sans nécessairement connaître l’application technologique qui pourrait en découler. Ce genre de recherche et développement peut s’avérer payant à long terme.
  • La recherche appliquée : on souhaite ici à trouver une solution à un problème pratique.
  • Le développement expérimental : il s’agit de créer des connaissances pour améliorer un produit, des matériaux ou des procédés.
  • Les travaux de soutien : ce sont des tâches qui ne sont pas directement liées à la R et D, mais qui l’appuient. Par exemple, la collecte de données ou la programmation informatique peuvent entrer dans cette catégorie.

Certains programmes québécois parient aussi sur le potentiel de mise en marché de l’innovation et valorise son adéquation avec le modèle d’affaires de l’entreprise. Ce sont généralement des critères secondaires, mais qui peuvent faire la différence dans la décision de vous attribuer un montant ou non.

La R et D demeure un investissement qui demande des sommes souvent importantes avant de porter ses fruits, ces aides sont donc les bienvenues. Les paliers de gouvernement ont fabriqué différents outils pour vous guider dans la multitude de programmes d’aide proposée. Certaines firmes de consultants ont aussi développé une expertise dans ce domaine. Il vaut la peine de se renseigner dès la conception de votre idée : les appuis peuvent arriver plus rapidement que vous ne le croyez.

Partager :

Rejoignez notre communauté sans frais pour en avoir plus

Accès aux parcours d'apprentissage

Filtrez le contenu et marquez vos favoris

Accès à des guides d'aide et conseils

Continuez votre lecture