Trucs et conseils

Qui sont les fraudeurs?

Selon Michel Hébert, directeur principal du service de la juricomptabilité chez PricewaterhouseCoopers, 20 % de la population serait honnête, 20 % seraient sans scrupule et la proportion qui reste, 60%, oserait commettre un crime si elle est persuadée de ne pas se faire prendre. Autrement dit, pour la majorité d’entre nous, l’occasion fait le larron.

Ça vous surprend ? Vous n’êtes pas les seuls. Il semblerait que l’assemblée devant laquelle il a prononcé ces paroles à Shawinigan est tombée des nues.

Mais quand on y pense, ce n’est probablement pas tout à fait faux.

Après tout, c’est très rare qu’un employé soit entièrement satisfait de toutes ses conditions de travail. Peut-être se sent-il sous-payé. Peut-être se dit-il que n’importe qui ferait comme lui devant pareille occasion. Peut-être qu’il veut se venger de son patron.

Il semblerait que cette propension aux délits coûte environ 30 millions de dollars chaque année aux entreprises canadiennes. En 2018, c’est 55 % des sociétés du pays qui auraient été victimes de crimes économiques. Dans 35 % des cas, c’était le fait de ressources à l’interne.

Comment se protéger ? Selon M. Hébert, l’administration de la compagnie y est pour beaucoup. Assurez-vous d’avoir une comptabilité solide, des contrôles efficaces, des procédures claires et mises à jour. Autrement dit, si les règles du jeu sont serrées, il y a beaucoup moins de chance que le larron puisse dénicher son occasion.

Je vous encourage à lire l’article : il est très instructif. Avec le niveau de sophistication que déploient les fraudeurs, mieux vaut être proactif.

Avez-vous envisagé que vous puissiez être victime d’un crime économique ? Que cela touche plus d’une entreprise sur deux ? Avez-vous mis en place un système de vérification solide ? Les conditions de travail dans votre entreprise évoluent-elles ? Ou sont-elles les mêmes depuis 10 ans ? Quelqu’un a-t-il besoin de se faire rappeler les déboires d’une coopérative de chez nous ?

Lire l’article en lien : Les multiples visages de la fraude en entreprise

Partager :

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter

Rejoignez notre communauté sans frais pour en avoir plus

Accès aux parcours d'apprentissage

Filtrez le contenu et marquez vos favoris

Accès à des guides d'aide et conseils

Continuez votre lecture

Merci à nos partenaires

Êtes-vous inscrit•e à la soirée du 7 juillet?

Inscrivez-vous rapidement en remplissant le formulaire ou cliquez ici pour en savoir plus