Trucs et conseils

Les liens externes (backlinks) pour améliorer le référencement naturel (SEO) de son site web

Qu’est-ce qu’un lien externe ou backlink ?

Un lien externe (ou backlink) est un lien qu’un site web envoie vers votre nom de domaine et votre site web. Ce lien externe (backlink) est considéré par Google comme un vote de confiance qui augmente l’autorité de votre nom de domaine aux yeux de Google pour le référencement naturel (SEO).

C’est donc un concours de popularité où Google est le juge et un des nombreux facteurs pour classifier l’ordre des sites web est de considérer la cote de popularité (ou l’autorité) du nom de domaine.

Au début de Google et du référencement naturel (SEO) pour ressortir dans les premiers résultats de recherche pour un mot clé précis, les liens externes étaient à peu près le seul facteur utilisé pour le SEO. Plus un nom de domaine recevait de liens externes provenant d’autres sites web et donc des votes de confiance, mieux il ressortait sur Google.

Qu’est-ce que le « off-page SEO » ou référencement naturel à l’extérieur des pages ?

Alors les gens qui faisaient du SEO à l’époque faisaient tout pour recevoir des liens externes vers leur site web. C’est ce qu’on appelle du « off-page SEO » parce que les liens externes (backlinks) sont des aspects du SEO qu’on contrôle moins bien qu’un site web et qui touchent le nom de domaine et non le site web.

L’algorithme Pingouin a fait le ménage dans la manière de bâtir ses liens externes (backlinks) en « off-page SEO »

Par contre, le 24 avril 2012, Google a lancé l’algorithme Pingouin qui a détruit le SEO d’à peu près tout le monde en vérifiant la qualité et la pertinence des liens externes qui pointaient vers les noms de domaine des entreprises. Plusieurs entreprises bâtissaient leurs liens en faisant n’importe quoi.

En vérifiant la qualité des liens externes, Pingouin a fait en sorte que plusieurs entreprises ne s’en sont jamais remises et elles ont fait faillite ou elles ont dû repartir à neuf avec un nouveau nom de domaine.

Le « off-page SEO » avec les liens externes (backlinks) est moins important qu’avant, mais…

Aujourd’hui, avec la quantité de contenu et de données que Google peut traiter sur un site web, il est vrai d’affirmer que le SEO basé sur le contenu et sur des composantes est important.

Par contre, il faut aussi se rappeler que les backlinks font encore partie des facteurs de classification les plus importants pour Google. Le hic est que c’est beaucoup plus difficile de contrôler cet aspect du SEO quand c’est fait de façon propre en « white hat SEO » ou SEO à chapeau blanc en référence à la magie blanche et bienveillante !

Comment bien créer des liens externes (backlinks) pour son « off-page SEO » ?

Pour que les liens externes aident le SEO de votre site web, il faut vérifier certains points.

Courbe de croissance normale pour l’acquisition de liens externes

Vérifier si le profil des liens externes ressemble à une courbe de croissance normale en fonction du nombre de visiteurs sur le site web et en fonction de l’âge et de l’historique du nom de domaine. Ce serait facile d’écrire un article uniquement sur ce sujet. Voici un épisode de podcast qui explique une bonne partie de ce sujet en 10 minutes !

Le nombre de liens externes vers une page précise

Vérifier le nombre de liens externes qui pointent vers une page précise comme la page d’accueil ou une autre « landing page ». Une page ou un article de blogue qui reçoit plus de liens a plus de chances de ressortir sur Google. C’est donc une bonne idée de vérifier vers quelles pages de mon site web ces liens externes pointent? Est-ce que ce sont des pages intéressantes ? Si c’est le cas, c’est super ! Sinon, ce serait bien d’améliorer ces pages.

Pertinence des liens externes vers mon site web

Est-ce que les sites web qui envoient des liens externes vers mon nom de domaine sont pertinents ou complémentaires à mon site web ? Par exemple, si ce sont des sites web de pornographie ou de médication, les chances sont que non dans la majorité des cas…

On peut vérifier le ratio de la qualité des liens externes (backlinks) Vs le rythme auquel un nom de domaine reçoit des liens externes. En anglais, ce ratio se nomme le Trust Flow Vs le Citation Flow et il est mesuré par un outil appelé Majestic (qui a une version gratuite !). Idéalement, on veut que la quantité de Trust Flow (flux de confiance) soit le plus près possible de la quantité de Citation flow (flux de citation).

Si votre nom de domaine est jeune et qu’il reçoit rapidement plein de liens externes provenant de noms de domaine douteux en termes de confiance, c’est mal parti pour le SEO pare que Google pourra croire que vous sollicitez des liens douteux trop rapidement et Google déteste ça.

Par contre, il faut être conscient que plus un nom de domaine a de l’âge, plus son profil de liens externes sera mélangé et donc ce ratio a moins d’importance que lorsqu’un nom de domaine est jeune. Par exemple ici, mon nom de domaine possède un Trust flow plus bas que le citation flow et c’est la même chose pour alias entrepreneur•e. C’est normal parce que de plus petites entreprises ayant moins d’autorité et qui n’ont pas nécessairement un lien avec notre domaine d’intervention peuvent envoyer des liens vers notre nom de domaine.

Le nombre de liens externes (backlinks) par rapport au nombre de noms de domaine qui les envoie

Google regarde le nombre de domaines qui réfèrent ces liens. On veut un ratio nombre de votes sur nombre d’électeurs qui a du sens. Si un nom de domaine reçoit des milliers de liens externes provenant de peu de noms de domaine, ça envoie un drôle de message à Google. Par exemple, ici un nom de domaine reçoit 282 000 liens externes (backlinks) provenant de 12 noms de domaine différents. C’est donc 282 000 votes de confiance provenant de 12 électeurs. Est-ce que vous croyez que c’est crédible aux yeux de Google ?

Liens externes perdus Vs liens externes gagnés

Cinquièmement, est-ce que le ratio de nouveaux liens externes par rapport aux liens externes perdus est bon ? Si je perds plus de liens externes que j’en gagne, c’est inquiétant.

Une utilisation adéquate du texte d’ancrage

La bonne utilisation du texte d’ancrage avec une bonne diversité est aussi importante. Le texte d’ancrage est le texte cliquable qui va mener à votre site web. Voici un exemple d’une partie du texte d’ancrage utilisé pour alias entrepreneur•e.

Comme on peut le constater, le texte d’ancrage aliasentrepreneur.com est celui qui envoie le plus des liens externes vers le nom de domaine et c’est normal. Dans ce cas, le nom de domaine reçoit de liens externes provenant de 101 noms de domaine et ça représente 37 % des noms de domaine qui ont envoyé des liens externes vers le nom de domaine d’alias entrepreneur•e.

Souvent, le nom de l’entreprise est aussi un texte d’ancrage très fort et c’est aussi normal.

Le problème est que si une entreprise se retrouve avec une concentration élevée d’un texte d’ancrage pour un mot clé général (une requête n’ayant aucun rapport avec la marque) pour lequel une entreprise voudrait ressortir sur Google parce que ça représente bien son produit ou son service, Google n’aime pas.

En fait, s’il manque de diversité pour la répartition des textes d’ancrage parce qu’une grosse proportion des liens externes utilisent le même mot clé général comme texte d’ancrage, ce sera loin d’être naturel pour Google et un algorithme comme Pingouin va s’occuper de vous faire payer le prix d’avoir triché. Pourtant ce ratio de texte d’ancrage surnaturel fonctionnait auparavant.

Conclusion par rapport aux liens externes (backlinks)

Il y a encore plus d’information à donner sur le « off-page SEO » et sur la construction de liens externes et ce premier article est déjà un excellent début pour s’introduire au sujet et pour éviter des erreurs coûteuses.

Cet article a été écrit en collaboration avec Nicolas Roy. Passionné par la performance en général, mais particulièrement en SEO et en marketing numérique pour apprécier la valeur des actifs numériques, Nicolas Roy est fondateur de Roy SEO et il anime le podcast Commerce électronique & actifs numériques.

Partager :

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter

Rejoignez notre communauté sans frais pour en avoir plus

Accès aux parcours d'apprentissage

Filtrez le contenu et marquez vos favoris

Accès à des guides d'aide et conseils

Continuez votre lecture

Merci à nos partenaires