Trucs et conseils

Comment se relever d’une faillite?

En 2018, au Québec, plus de 2100 compagnies ont déclaré faillite. Ce n’est pas surprenant. Faire des affaires, c’est difficile et une grande proportion d’entrepreneurs auront, un jour ou l’autre, à subir un échec. Certains ne s’en remettent jamais, mais d’autres apprennent de leurs erreurs et trouvent leur chemin vers le succès. Comment faire ? Voici quelques trucs pour retrouver vos repères !

Préparez-vous… maintenant !

Votre firme est florissante et vous connaissez une croissance incroyable ? Super ! Maintenant, préparez-vous à la faillite !

Pas que ce soit ce que je vous souhaite. Ce que je veux dire, c’est que la déroute guette tout le monde. On n’est jamais à l’abri d’un soubresaut du marché, d’une conjecture économique défavorable, de l’émergence d’une technologie qui rend notre modèle d’affaires désuet.

L’échec fait partie de l’entrepreneuriat, il faut l’accepter. Des études ont démontré que de visualiser votre revers vous permet de mieux l’admettre et de passer plus facilement à autre chose. Faites une séance de remue-méninge avec vos partenaires ou des collaborateurs proches pour imaginer ce qui pourrait mal tourner, comment une situation délicate pourrait advenir. Le simple fait de concevoir un tel scénario vous permettra déjà d’esquisser un plan de secours dans votre tête.

Aussi, faites en sorte que vos possessions ne soient pas entièrement liées à votre entreprise. Souscrivez à certaines assurances pouvant réduire votre risque personnel et évitez d’être la caution de prêts effectués à votre boîte.

N’oubliez pas que même après le dépôt de son bilan, une société incorporée garde une responsabilité financière envers certains tiers. Avant de déclarer faillite, mieux vaut faire affaire avec des professionnels pour évaluer toutes les options et bien connaître les conséquences.

Vivre votre deuil

Ça y est, vous avez échoué. C’est dur : vous ressentez de la honte, vous êtes isolé, vous ne savez pas ce qui vous attend. Pire, vous avez mis tellement d’énergies dans votre projet que vous avez l’impression d’être complètement lessivé.

C’est normal. Perdre une entreprise, c’est un deuil. Soyez certain de vous donner le temps de vivre vos émotions et de ne pas prendre de décisions sur un coup de tête. N’hésitez pas à faire appel à votre réseau de soutien. L’isolement peut devenir très pesant. Le fait que vous ayez échoué ne signifie pas que vous êtes une mauvaise personne : elle prouve simplement que vous avez essayé.

Tirez-en des leçons

Ce n’est pas tout de tomber, encore faut-il se relever. C’est l’occasion de faire le bilan. Qu’on le veuille ou non, tous les échecs reposent nécessairement sur de mauvaises décisions. Essayez de trouver ce que vous auriez pu faire différemment, considérez les moments où vous avez manqué de courage ou d’initiative. Inutile de vous flageller, mais ne vous déresponsabilisez pas. Regardez votre débâcle en face.

Vous lancer en affaires n’a pas été qu’une expérience négative. Repensez à vos bons coups, à ce que vous pourriez refaire, aux portes que ceux-ci vous ouvrent peut-être aujourd’hui.

Enfin, ce peut être de circonstance d’en parler avec un mentor. Si vous en aviez déjà un, fantastique ! Sinon, n’hésitez pas à solliciter l’aide d’une personne dont le point de vue vous semble pertinent pour cette réflexion. Un regard extérieur vous obligera à être plus objectif.

Replongez !

L’inaction génère des doutes et de la peur. Pour vous relancer, vous pouvez commencer par des défis qui n’ont rien à voir avec votre travail. Par exemple, vous pourriez décider de vous mettre à la course à pied et de courir un demi-marathon dans l’été. L’important, c’est de rebâtir votre confiance et de réussir un objectif, de vous donner un « win ».

Ensuite, planifiez la prochaine chose que vous ferez. Soyez conscient de vos forces, de vos faiblesses et de ce que vous aimeriez faire. Utilisez les leçons que vous avez tirées de votre mésaventure comme d’un tremplin pour vous propulser.

Puis, allez-y ! Que ce soit pour relancer une affaire ou pour vous trouver un emploi, toute cette réflexion vous permettra de repartir du bon pied.

Visionner une vidéo en lien : Le glossaire de la faillite

Partager :

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter

Rejoignez notre communauté sans frais pour en avoir plus

Accès aux parcours d'apprentissage

Filtrez le contenu et marquez vos favoris

Accès à des guides d'aide et conseils

Continuez votre lecture

Merci à nos partenaires

Êtes-vous inscrit•e à la soirée du 7 juillet?

Inscrivez-vous rapidement en remplissant le formulaire ou cliquez ici pour en savoir plus