Trucs et conseils

2022, l’année du travail en mode hybride ?

La pandémie aura changé nos habitudes de travail d’une manière probablement irréversible. Non seulement des employeur•es frileux à l’idée du télétravail n’ont pas eu le choix de tenter l’expérience, mais certains employé•es y ont pris goût. Ils•elles ne se voient pas nécessairement revenir au bureau à temps plein.

C’est pour cela que le concept de travail hybride semble le compromis idéal pour plusieurs entreprises.

Les modèles qui émergent

Ce qu’il faut d’abord savoir, c’est que c’est la prérogative de l’employeur•e de décider où l’employé•e peut ou doit effectuer ses tâches. Aussi, en temps normal, on ne peut pas exiger d’un•e salarié•e qu’il•e œuvre de la maison, sauf si cela est prévu dans son contrat. Dans le cas contraire, cela est vu comme une invasion de la vie privée.

Il y a quatre grands modèles d’organisation du travail qui émerge.

Statu quo

C’est le travail 100 % au bureau. On tente d’offrir la meilleure expérience de travail sur place et il y a peu ou pas d’occasions de travailler à la maison.

Nomade

Ici, on est 100 % en télétravail. On cherche à offrir la meilleure expérience à distance grâce à différents outils et plateformes.

Collaborative

C’est un modèle hybride. On offre la meilleure expérience possible au bureau, mais on n’exige pas le présentiel en tout temps.

Individualisé

Dans ce modèle hybride, l’employé•e a toute la liberté. C’est à lui•elle de voir comment il•elle souhaite travailler (en présentiel, à distance, les deux) selon son mode de vie.

Les avantages et désavantages pour les employeur•es

Pour un•e employeur•e, le travail à distance offre plusieurs avantages :

  • Réduction du loyer.
  • Production (généralement) accrue.
  • Diminution de l’absentéisme.
  • Accès à un plus grand bassin de candidat•es.
  • Écologique.
  • Attractivité et rétention des talents.

Mais tout n’est pas rose pour autant. Le travail à distance comporte aussi des risques :

  • Diminution des liens fortuits entre les collègues.
  • Difficulté à communiquer la culture d’entreprise.
  • Perte de l’intérêt chez certain•es employé•es pour qui les contacts humains rendent le travail valorisant.
  • Risque de fraude accru de la part de certains employé•es.
  • Défi pour la communication à l’interne et pour les gestionnaires d’équipe.
  • Plus de risques d’accident de travail puisque vous n’avez pas le contrôle sur leur environnement de travail.
  • Possibilité de sous-estimer certains talents.

La beauté du travail hybride est justement de vous permettre d’exploiter certains bénéfices tout en diminuant les risques. Vous pourrez réduire la superficie de vos bureaux tout en profitant de la présence d’employé•es qui rechigneraient à y être tous les jours. Inversement, vous pourrez rassembler votre équipe pour des réunions importantes et vous assurer qu’il se forme une certaine chimie dans votre équipe.

À quoi faut-il penser avant de se lancer ?

1 ) Votre espace de travail

  • Définissez la liste des équipements nécessaires pour chaque poste afin que chacun ait le bon matériel, qu’il soit au bureau ou à la maison.
  • Analysez vos outils informatiques et adaptez-les à une réalité hybride. Portez une attention particulière à la cybersécurité.

2) La structure de communication

  • Établissez quels types de rencontres peuvent se faire à distance et lesquelles doivent être faites en présentiel.
  • Structurez les communications à l’interne afin que les informations voyagent de façons fluide et bidirectionnelle (des cadres vers les employés, mais aussi des employés vers les cadres).

3) Vos pratiques en ressources humaines

  • Pensez à la manière dont vous allez intégrer les nouvelles recrues afin qu’elles développent un sentiment d’appartenance.
  • Identifiez les meilleurs modes de communication pour les différentes rencontres que nécessitent les ressources humaines.
  • Trouvez comment vous évaluerez la performance de vos employées.
  • Mettez de l’avant une politique claire sur le droit à la déconnexion.

Bref, passer au travail hybride demande de la réflexion et de la préparation. Bien fait, c’est très certainement une organisation qui pourrait apporter plusieurs avantages à vous et vos employé•es. Surtout, la flexibilité qu’il vous prête augmentera d’autant la résilience de votre entreprise.

Partager :

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter

Rejoignez notre communauté sans frais pour en avoir plus

Accès aux parcours d'apprentissage

Filtrez le contenu et marquez vos favoris

Accès à des guides d'aide et conseils

Continuez votre lecture

Merci à nos partenaires

Êtes-vous inscrit•e à la soirée du 7 juillet?

Inscrivez-vous rapidement en remplissant le formulaire ou cliquez ici pour en savoir plus